Vaccins et vaccinations

Adulte et vacciné ou droit à la vie ?

Adulte et vacciné ou droit à la vie ?
  • Editeur: Éditions de macros
  • Pages: 200 p.

« Adulte et Vacciné » ou… Droit à la Vie ? - Un père décrit l'histoire dramatique que sa famille a vécue à cause des vaccins obligatoires

C'est une histoire vécue, racontée par le protagoniste de l'histoire, qui s'est battu avec sa famille pendant vingt ans pour que la "vérité" éclate sur la responsabilité directe de la vaccination anti-polio Sabin, la cause du décès de deux de ses enfants et de la maladie d'Albert.

Marco est mort à l'âge de six ans; Andrea, le jumeau monoovulaire d'Alberto, est mort à l'âge de quatre ans et le même sort lui avait également été réservé. Alberto a survécu, souffrant de blessures très graves, mais suffisamment "vivant" pour être "lui-même" un témoin vivant de la vérité sur la vaccination contre la poliomyélite : une vérité jamais acceptée et niée a priori.
Ce livre expose les abus et les tromperies que le système de santé a commis pour faire taire cette famille mal à l'aise : malgré cela, leur cri de douleur désespéré a déjà atteint de nombreuses personnes, et aujourd'hui avec ce "livre-document" ils proposent de mettre en garde beaucoup risquent encore de répéter ce qui leur est déjà arrivé.

"Il n'est pas possible de rester indifférent à l'holocauste subi par notre famille, et par un immense nombre inconnu d'autres familles, pensant qu'il ne s'agissait que de rares décès, car au coin de la rue la même expérience peut affecter chacun de vous".

Ce n'est certainement pas de l'anarchie que de refuser un acte médical à risque ; le risque existe certainement et même une loi de l'État italien l'admet, le numéro 210 de février 1992. Combien de fois des lois ont-elles été adoptées qui se sont avérées erronées ? Dans certains pays de notre planète il y a des lois qui imposent la peine de mort, pour sauvegarder le droit à la vie il y a un débat (?) pour abolir l'avortement, donc je ne comprends pas pourquoi je ne devrais pas être aux côtés de ces parents pour qui ils se battent sauvegarder le droit à la santé de leurs enfants qui, du fait des vaccinations, pourraient devenir handicapés ou même perdre la vie. Peut-être, dans ces cas, sont-ils considérés comme les enfants d'un Dieu inférieur ? Même la loi imposant la vaccination obligatoire, promulguée il y a de nombreuses années, alors que les maladies infectieuses étaient encore endémiques, est peut-être devenue obsolète.
Aujourd'hui, certaines maladies pour lesquelles des vaccinations sont requises ont disparu ou sont isolées par petites épidémies dans des pays où la population est maintenue dans un état social de dégradation, privée des règles d'hygiène les plus courantes et élémentaires et, de plus, manquant également de nourriture, un élément utile et indispensable pour lutter contre d'éventuelles épidémies de maladies infectieuses. Dans les pays occidentaux comme le nôtre, heureusement, ces situations n'existent plus. Les fameuses épidémies de choléra et de peste qui se sont produites il y a de nombreuses années ne se sont jamais répétées, certainement pas parce qu'elles ont été éradiquées par les vaccinations, puisqu'elles n'avaient pas encore été inventées à l'époque, mais la nature elle-même a résolu ces problèmes. On pourrait objecter qu'aujourd'hui, à l'heure de la « mondialisation », le risque pourrait exister pour le possible retour de certaines maladies infectieuses. Il ne s'agit à mon avis que d'une justification nouvelle et supplémentaire nécessaire aux producteurs de vaccins, puisque, par ce terrorisme absurde, au lieu de proposer l'hygiène et d'apporter une alimentation convenable aux pauvres, ils tendent à les maintenir esclaves de leur pouvoir économique en exploitant « leur ignorance ".
Le droit de vivre :

« La vie est le premier et le plus grand cadeau que nous recevons de l'amour de Dieu et de nos parents. Chaque enfant est né pour vivre. Chacun d'eux est un signe de la confiance du Créateur en l'humanité. Tout homme a une valeur infinie : créé à l'image et à la ressemblance de Dieu, racheté par le sang du Christ, destiné au bonheur du paradis. Sauver une vie est l'acte de charité le plus méritoire envers notre prochain."


Avec la permission de son fils Luca, nous mettons à votre disposition le PDF du livre.

Corvelva

Publiez le module Menu en position "offcanvas". Ici, vous pouvez également publier d'autres modules.
Pour en savoir plus.