Qu'est-ce que la varicelle ?

Qu'est-ce que la varicelle ?

Qu'est-ce que la varicelle ?

NOTE IMPORTANTE: Corvelva vous invite à vous informer en profondeur en lisant toutes les rubriques et liens, ainsi que les notices produits et fiches techniques des fabricants, et à vous entretenir avec un ou plusieurs professionnels de confiance avant de décider de vous faire vacciner ou de vacciner votre enfant. Ces informations sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas un avis médical.

La varicelle est une maladie causée par le virus varicelle-zona, un virus à ADN appartenant à la famille des virus de l'herpès (Alphaherpesvirinae) et associé au zona. Le virus se présente initialement comme une infection de la varicelle ; cependant, comme le virus est capable de rester dans les ganglions nerveux sensoriels du corps après la première infection, il a le potentiel de se réactiver. Si le virus se réactive, cela ressemble à une infection par le zona.(1) Le virus de la varicelle ne se trouve que chez l'homme et les épidémies se produisent généralement entre mars et mai aux États-Unis.(2)

La varicelle se transmet par contact direct avec des cloques de varicelle, par inhalation de particules de cloques de varicelle et éventuellement par contact avec des sécrétions respiratoires infectées par le virus.(3) Les symptômes de la varicelle commencent généralement entre 10 et 21 jours après l'exposition au virus, et la maladie dure généralement entre 5 et 10 jours. Chez les adultes, les premiers symptômes de la varicelle peuvent inclure des maux de tête, de la fièvre, une perte d'appétit et de la fatigue. Ces symptômes commencent généralement 1 à 2 jours avant l'apparition de l'éruption cutanée ; cependant, chez les enfants, l'éruption est souvent le premier signe d'infection.(4)

Lorsque l'éruption de la varicelle survient, elle commence généralement par des bosses rouges ou roses (papules) qui démangent. Ces bosses durent généralement quelques jours avant de se transformer en cloques remplies de liquide (vésicules). Après environ une journée, les cloques s'ouvrent, suintent et finissent par former des croûtes et des croûtes.(5) L'éruption commence généralement sur la tête, puis se propage au tronc et enfin aux bras et aux jambes. L'éruption peut également être présente dans les yeux, la gorge et les organes génitaux.(6) Comme l'éruption apparaît sur plusieurs jours, des lésions de varicelle peuvent être présentes sur le corps sous forme de papules, de vésicules et de croûtes en même temps. En moyenne, les enfants en bonne santé ont entre 200 et 500 lésions de varicelle, qui mesurent généralement de 1 à 4 millimètres de diamètre.(7)

Les infections à varicelle peuvent survenir chez les personnes vaccinées, mais il s'agit souvent d'une infection plus bénigne, avec moins de 50 lésions cutanées, et l'éruption apparaît souvent sous forme de papules plutôt que de cloques. Les taux de fièvre peuvent également être plus faibles chez les personnes vaccinées qui développent la varicelle. 25 à 30 % des personnes qui développent la varicelle après avoir reçu une dose de vaccin contre la varicelle peuvent encore souffrir d'une maladie similaire à une infection naturelle par la varicelle. Les informations sur la présentation de la varicelle chez les personnes vaccinées avec deux doses du vaccin sont actuellement limitées.8 Une personne atteinte de la varicelle est toujours contagieuse et peut transmettre la maladie à d'autres.(9)

On pense qu'une personne dont la varicelle s'aggrave avec moins de 50 lésions est deux tiers moins susceptible de transmettre la maladie qu'une personne qui a développé plus de 50 lésions; cependant, la présentation clinique bénigne peut retarder le diagnostic. En conséquence, les personnes atteintes de varicelle non diagnostiquée peuvent potentiellement entraîner des taux de transmission plus élevés au sein de la communauté, en ne prenant pas de précautions d'isolement pour éviter de propager la maladie à d'autres.(10)

La varicelle est considérée comme une infection bénigne; cependant, des complications peuvent survenir. Les complications de la varicelle peuvent inclure une pneumonie virale et bactérienne, des infections cutanées bactériennes, une encéphalite, une ataxie cérébelleuse, une septicémie, une fasciite nécrosante, un syndrome de choc toxique, une ostéomyélite et une arthrite septique.(11) Les nourrissons nés de mères infectées par la varicelle entre 5 jours avant et 2 jours après l'accouchement, les prématurés, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées sont considérés comme présentant un risque plus élevé de développer des complications.(12)

Avant l'introduction du vaccin contre la varicelle, presque tout le monde développait l'infection dans l'enfance. Environ 4 millions de cas de varicelle surviennent aux États-Unis chaque année, la plupart des cas touchant des enfants de moins de 15 ans. Les enfants âgés de 1 à 4 ans présentaient les taux les plus élevés d'infections par la varicelle, suivis de près par les enfants âgés de 5 à 9 ans. Seulement 7 % des infections à varicelle sont survenues chez des adultes.(13) La varicelle a été retirée de la liste nationale des plaintes en 1981, mais y est revenue en 2003.(14) Les décès liés à la varicelle font l'objet de rapports nationaux depuis 1999(15) et en 2017, 2 décès associés à la varicelle ont été signalés aux États-Unis.(16)

La guérison de la varicelle confère une immunité naturelle de longue durée et les personnes immunocompétentes subissent rarement une deuxième attaque.(17) La réexposition au virus de la varicelle renforce le système immunitaire d'une personne et diminue le risque d'infection par le zona.(18)

Cet article est résumé et traduit par National Vaccine Information Center.

 

Corvelva

Publiez le module Menu en position "offcanvas". Ici, vous pouvez également publier d'autres modules.
Pour en savoir plus.

0
Partagez